Rhinoplastie Paris > Questions fréquentes

Quel est le coût d’une rhinoplastie ?

En fonction du temps opératoire et de la possibilité de prise en charge partielle par les assurances maladies complémentaires (mutuelles ),  le coût d’une rhinoplastie peut varier de 2500 euros à 4500 euros. Le coût moyen pour une rhinoplastie simple avec septoplastie en hospitalisation est de 3800 euros.

Rhinoplastie par voie ouverte ou fermée ?

Les progrès techniques majeurs de ces dix dernières années en rhinoplastie sont principalement liés aux progrès de la rhinoplastie par technique ouverte, ce qui nécessite une micro-cicatrice de 3  mm au niveau de la collumelle ( zone de peau séparant les deux narines ). Dans la majorité des cas, la rhinoplastie par voie ouverte permet donc d’obtenir de meilleurs résultats, plus proches des souhaits du patient. La rhinoplastie par voie fermée est néanmoins possible dans certains cas moins techniques, qui ne nécessitent pas de modifier la partie inférieure du nez ( pointe ).

La rhinoplastie est elle douloureuse ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la rhinoplastie est une opération peu douloureuse, car le nez est protégé pendant la période de cicatrisation par un plâtre et des attelles qui évitent tout contact extérieur. De plus les traitements anti-douleurs sont très efficaces. Il s’agit plutôt d’une gêne due à l’obstruction du nez, à la diminution transitoire du goût et de l’odorat, parfois à une sensation d’engourdissement de la lèvre supérieure ou des dents.

Combien de temps après une rhinoplastie peut-on reprendre ses activités ?

L’éviction sociale et professionnelle est d’au minimum 8 à 10 jours jusqu’au retrait du plâtre et des attelles en silicone. Les ecchymoses peuvent encore être présentes jusqu’au dixième ou douzième jours. Une convalescence de deux semaines est donc idéale : le nez est alors encore gonflé mais son aspect est compatible avec reprise de vie sociale.

Pourrais-je avoir un arrêt de travail après ma rhinoplastie ?

Après une rhinoplastie esthétique pure, il n’y a pas d’arrêt maladie possible. Si on réalise en même temps une septoplastie prise en charge par l’assurance maladie, un arrêt de travail d’une à deux semaines pourra être prescrit.

Puis-je choisir un « modèle » de nez pour ma rhinoplastie ?

Vous pouvez venir en consultation avec des photos de modèles qui vous plaisent pour m’expliquer votre demande de rhinoplastie. Il n’est bien sûr pas possible de faire un « copier-coller » du nez d’un mannequin, d’une actrice ou d’un acteur. Ces images serviront de point de départ pour réaliser une simulation de rhinoplastie à partir des photos que nous ferons pendant la consultation.

La cicatrice de la voie ouverte de la rhinoplastie est-elle visible ?

La rhinoplastie par voie ouverte est fréquemment proposée par le chirurgien car elle permet de modeler l’ensemble du nez et notamment la pointe. On réalise donc une petite cicatrice en ligne brisée (zig-zag) à l’endroit le plus étroit de la columelle du nez. Les fils de suture, extrêmement fins, se résorbent spontanément une à deux semaines après l’intervention. Dans de rares cas, sur certains types de peau, il restera une petite marque que ne sera visible que par vue inférieure. Dans l’immense majorité des cas cette cicatrice de rhinoplastie par voie ouverteest presque invisible et s’atténue complètement avec le temps.

Quelles sont les complications possibles après rhinoplastie ?

Les complications après rhinoplastie sont principalement le risque d’insatisfaction du patient par rapport à ses attentes. Grâce aux techniques opératoires récentes de rhinoplastie, aux simulations photos numériques du résultat en réalisées en consultation, un chirurgien spécialisé en rhinoplastie est en mesure d’offrir à son patient un résultat conforme à ses attentes dans 90 à 95% des cas. Il faut accepter la possibilité d’avoir recours à une retouche de rhinoplastie dans 8% des cas en cas d’imperfection résiduelle ou de cicatrisation de la peau imparfaite.

Dans 5% des cas, des saignements de nez après rhinoplastie peuvent conduire à mettre des pansements (mèches) s’ils sont abondant.

Dans un cas sur mille, un défaut de cicatrisation de la cloison nasale après rhinoplastie peut conduire à une perforation et à une communication entre les deux narines. Cette perforation est invisible, elle ne gêne pas la respiration, mais peut générer des croûtes nasales et nécessiter des lavages de nez réguliers.

Pour plus d’information, consulter les fiches informations suivantes sur la rhinoplastie :

Société Française d’ORL et de Chirurgie de la Face et du Cou

Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique

 

RHINOPLASTIE ESTHÉTIQUE  – RHINOPLASTIE FONCTIONNELLE  – RHINOPLASTIE MÉDICAL  – RHINOPLASTIE SECONDAIRE – SOS NÉZ – AVANT/APRÈSBIOGRAPHIEACTUALITÉSCONTACTQUESTIONS FRÉQUENTES