Votre rhinoplastie

Votre rhinoplastie en pratique

Focus Rhinoplastie et Covid 19

A retrouver sur mon blog

Avant la rhinoplastie : consignes et traitements

Vous devez interrompre impérativement le tabac et le vapotage avec nicotine trois mois avant la rhinoplastie. En effet la nicotine abîme les petits vaisseaux de la peau et fait courir un risque important de trouble de la cicatrisation.

De même, la prise de médicaments qui favorisent les saignements de nez est contre-indiquée 10 jours avant l’intervention : aspirine, anti-inflammatoires tels qu’ibuprofène (Advil), kétoprofène. Il faut également éviter les compléments alimentaires : vitamines, gingko biloba.

Par ailleurs, vous devez éviter la prise d’ aliments qui fluidifient le sang une semaine avant la rhinoplastie. Ne pas consommer : thé vert, ail, oignon, épinard, asperge, chou, gingembre.

Je vous remettrai une ordonnance avec trois traitements à prendre avant l’opération. Une pommade désinfectante nasale à appliquer à l’intérieur des narines à débuter cinq jours avant l’intervention. Deux comprimés d’un traitement diminuant les saignements de nez, à prendre la veille au soir ou le matin de l’opération. Un spray pour décongestionner le nez à pulvériser 1/2 heure avant l’intervention.

 

Avant la rhinoplastie : consultations et bilans

Votre intervention se déroulera sous anesthésie générale. Vous devez consulter le médecin anesthésiste dans le mois précédant l’intervention, et au plus tard 48 heures avant. Il vous prescrira une prise de sang si besoin. Il faudra apporter les résultats le jour de la rhinoplastie.

Je vous reverrai également en consultation dans le mois avant la rhinoplastie pour valider le projet chirurgical. Nous rediscuterons des simulations numériques faites à la première consultation. Nous choisirons ensemble le projet qui permettra d’obtenir le meilleur résultat.

Je pourrai répondre à vos questions relatives à l’opération. Dans tous les cas, je vous conseille de relire la page d’information générale de mon site et la page « questions fréquentes ».

L’hospitalisation en pratique

L’intervention aura lieu le plus souvent à la Clinique Alleray-Labrouste à Paris 15ème. Il s’agit d’une clinique généraliste avec un pôle de chirurgie plastique et esthétique, conventionnée par l’assurance maladie.

Si l’opération a lieu tôt le matin, elle pourra se dérouler en chirurgie ambulatoire. L’entrée se fait le matin à 7h et la sortie se fait le soir même vers 19 heures.

L’opération peut aussi avoir lieu en hospitalisation de 24 heures. Dans ce cas votre admission a lieu le matin même entre 10h et 11h. L’intervention se déroulera l’après-midi.  Vous sortirez de la clinique le lendemain vers 11h.

Premiers jours après l’intervention

Il faut savoir que nous utilisons un produit d’anesthésie locale en complément de l’anesthésie générale, pendant la rhinoplastie. Ce produit va continuer à agir plusieurs heures après le réveil de l’anesthésie générale.

En conséquence, il n’y a aucune douleur au réveil et ce, pendant plusieurs heures. Ensuite, une sensation de congestion forte va apparaître autour du visage, comme lorsqu’on a un gros rhume ou une sinusite. Cet inconfort dure environ cinq jours.

Le gonflement autour des yeux débute le lendemain de l’intervention et dure jusqu’au 5ème jour. Les ecchymoses (bleus) autour des yeux peuvent persister jusqu’au dixième jour. Ceci varie selon le type de peau, des antécédents, et de l’importance du travail réalisé sur la région supérieure osseuse du nez.

Pour anticiper les soins post-opératoires, je vous remettrai à la seconde consultation, une ordonnance avec les traitements à suivre après la rhinoplastie.

Elle comporte un traitement antibiotique, un traitement antalgique -paracétamol et anti-inflammatoire-,  un médicament protecteur de l’estomac. Il est prescrit également une pommade locale antibiotique et une pommade cicatrisante.

Les soins post opératoires sont très simples. Les lavages de nez au sérum physiologique sont à débuter le lendemain de l’intervention, pour évacuer les sécrétions et croûtes de sang qui s’accumulent. Pour ce faire, on incline la tête légèrement en arrière au-dessus d’un lavabo et on appuie sur la dosette pour envoyer le sérum dans la narine. Puis on penche la tête vers l’avant en soufflant par le nez pour évacuer le liquide. Ce lavage est à renouveler 3 à 6 fois par jour pendant 7 jours en fonction de l’encombrement du nez.

Le sérum physiologique permet aussi de nettoyer l’entrée des narines et la cicatrice matin et soir en tamponnant doucement avec une compresse. Pour les patients opérés par voie ouverte, il faut ensuite appliquer matin et soir après le lavage, la pommade antibiotique (Fucidine) sur la ou les cicatrices, pendant la première semaine post-opératoire.

Le nez est en général très congestionné, ce qui gêne l’entrée du sérum physiologique à l’intérieur du nez.  Il commence à se désobstruer 4 à 5 jours après l’intervention.

Il est recommander de dormir en position semi-assise les premiers jours pour diminuer le gonflement des yeux. De plus, on peut appliquer des poches de glace autour des yeux pour faciliter la décongestion ou des patchs de gel réfrigérant que l’on trouve en pharmacie.

Votre respiration par le nez sera difficile. Néanmoins le nez ne sera pas complètement bloqué car je n’utilise pas de mèches.

Mon assistante vous donnera un rendez-vous post-opératoire pour le retrait de l’attelle extérieure en résine et des attelles en silicone à l’intérieur du nez. Il aura lieu 7 à 10 jours après l’intervention. Je serai joignable par e-mail pour toute question après l’intervention.

Une semaine après la rhinoplastie : retrait des attelles

Le retrait des attelles sera réalisé par mes soins à mon cabinet. L’attelle extérieure se retire très simplement en décollant progressivement les bandelettes autocollantes qui la maintienne. Ce geste est totalement indolore. Les attelles internes en silicone sont maintenues par un fil chirurgical situé à l’intérieur du nez, à 5 mm de l’orifice des narines. Après retrait du fil, je retirerai ces deux feuilles de silicone qui vont glisser facilement en dehors du nez. La sensation n’est pas douloureuse mais seulement désagréable, un peu comme après un test PCR nasal. Il n’y a pas d’utilisation de mèches ou pansement à l’intérieur du nez.

Les patients opérés par voie ouverte, doivent appliquer une pommade cicatrisante et anti UV deux fois par jour pendant un mois (Cicabio SPF 50 +).  Il faudra protéger cette cicatrice du soleil pendant un an avec la même pommade ou une crème solaire écran total.

Dans les suites de rhinoplastie secondaire (nez déjà opéré une première fois) ou quand la peau est épaisse, il est très utile de réaliser un « taping » de la peau du nez pour diminuer l’oedème après l’intervention. Je vous préciserai à la consultation de contrôle si ces soins sont nécessaires dans votre cas.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour ce faire, on applique du sparadrap hypoallergénique de part et d’autre de la pointe du nez. Le soin est à réaliser chaque soir pour éviter l’oedème, qui survient principalement pendant la nuit. Le taping du nez peut être débuté 15 jours après l’intervention et poursuivi chaque nuit pendant un à trois mois, selon l’importance de l’oedème.

Il faut se procurer en pharmacie du sparadrap hypoallergénique de marque Micropore de 3 cm de largeur et en découper des fragments de 10 cm environ. C’est le sparadrap que je vous ai prescrit sur l’ordonnance post-opératoire, et qui sert à maintenir la compresse sous le nez pendant la première semaine.

Le sparadrap est à appliquer assez fermement sur la peau, un centimètre au dessus de la pointe du nez. Il faut le retirer très doucement le lendemain matin sans étirer la peau. Lorsque la zone située sous la pointe du nez est également gonflée par l’oedème, on peut aussi appliquer une bandelette sous la pointe du nez et pincer légèrement le sparadrap pour l’ajuster sur la peau.

Pour retirer le taping le lendemain matin après l’avoir appliqué la nuit, le plus simple est de le laisser se décoller progressivement lorsque l’on prend sa douche. En effet , il ne faut absolument pas étirer la peau du nez en le retirant.

Pour voir le taping en vidéo, cliquer ici.

Par ailleurs, je vous suivrai en consultation pendant toute l’année qui suivra la rhinoplastie. Le bilan final du résultat sera apprécié un an après l’intervention.

Après la première semaine

– Fils de suture : si vous avez été opéré par voie ouverte ou qu’une réduction de largeur des narines a été pratiquée, des micro-sutures avec du fil résorbable ont été mises en place. Les fils se résorbent en une à deux semaines en appliquant la pommade cicatrisante. En cas de persistance des fils, on peut masser doucement la cicatrice avec la pommade ou les couper à ras avec de petits ciseaux.

– Les lavages de nez peuvent être poursuivis le premier mois, et il est autoriser de se moucher doucement sans presser trop fort sur les narines

– Il est impératif d’éviter toute situation à risque de choc sur le nez pendant la période de consolidation qui dure trois mois, en étant particulièrement vigilant le premier mois. Il ne faut pas porter de lunettes le premier mois post-opératoire (si besoin impératif, je vous proposerai une protection spécifique)

– Il faut éviter de faire des massages sur la peau du nez ou de réaliser des soins cutanés trop appuyés ( gommage) le premier mois.

– Il faut continuer à dormir semi-assis pendant encore 15 jours pour éviter que le nez ne regonfle après le retrait de l’attelle.

– Il ne faut pas pratiquer d’activité physique intensive durant le premier mois. Toute activité sportive qui fait rougir ou transpirer le visage risque de faire gonfler le nez. En revanche il est conseillé d’avoir une activité physique légère, comme la marche rapide, pour favoriser la circulation sanguine et le drainage lymphatique.